Le répit psychique

Parce qu’être aidant, c’est porter un sac lourd de doutes, de fatigue voire d’épuisement.

 

Parler est considéré comme un besoin primaire. Il est donc important pour tout à chacun de pouvoir s’exprimer. Or, face au manque d’écoute ou de réponse, il n’est pas rare que l’envie et le besoin de parler se perde.

 

Parler permet de nommer, de mettre des mots sur les maux, de dire ses peurs, ses contraintes, ses doutes, ses émotions, de partager aussi les joies et les richesses d’accompagner un proche.

 

L’écoute est primordiale et nécessaire pour offrir un peu de répit.

 

↘️Vous êtes inquiets, vous avez peur de mal faire, d’être trop là ou pas assez, de ne pas savoir ou avoir l’impression de ne pas savoir quoi faire?

 

↘️Vous avez le sentiment de devoir rassurer ceux qui vous entourent, de répéter sans cesse les mêmes choses?

 

↘️Mais surtout, vous avez le sentiment d’être seul.e et vous vous repliez sur vous-mêmes ?

 

Parler à un professionnel de santé réduit considérablement l’anxiété et le sentiment de solitude. Cela induit aussi indirectement un sentiment de soulagement.

 

Être écouté dans son domicile permet de redonner à sa maison un espace ressource, de retrouver un peu d’intimité.

 

Accueillir un psychologue chez soi, c’est accueillir une personne de plus, encore une, après l’auxiliaire de vie, l’infirmière, le kiné, l’aide ménagère, etc.
Contrairement à tous ces professionnels, c’est au psychologue de vous accueillir chez vous et de vous permettre de trouver un espace possible de répit psychique.

 

Osez prendre ce temps pour vous. Osez prendre aussi soin de vous.